Prières

La prière est comme la respiration de la vie chrétienne, “le secret d’un christianisme vraiment vital.” (St Jean Paul II)

 

Seigneur, maître du temps,

Seigneur, maître du temps,
fais que je sois toujours prêt à Te donner
le temps que Tu m’as donné.

Seigneur, maître du temps,
aide-moi à trouver chaque jour

le temps de Te rencontrer
et le temps d’écouter les autres,

le temps d’admirer
et le temps de respirer,

le temps de me taire
et le temps de m’arrêter,

le temps de sourire
et le temps de remercier,

le temps de réfléchir
et le temps de pardonner,

le temps d’aimer
et le temps de prier.

Seigneur, maître du temps,
je Te donne toutes les heures de cette journée
et tous les jours de ma vie,
jusqu’au moment où j’aurai fini
mon temps sur la terre.

Jean-Pierre Dubois-Dumée

ACTE de communion spirituelle (Monseigneur Centène pour le diocèse de Vannes)

Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme.

« Après toi languit ma chair comme une terre assoiffée » (psaume 62)

Je voudrais Te recevoir aujourd’hui avec tout l’amour de la Vierge Marie,

avec la joie et la ferveur des saints.

Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement,

viens au moins spirituellement visiter mon âme.

En ce temps de carême, que ce jeûne eucharistique auquel je suis contraint me fasse communier à Tes souffrances et surtout, au sentiment d’abandon que Tu as éprouvé sur la Croix lorsque

Tu t’es écrié : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ».

Que ce jeûne sacramentel me fasse communier aux sentiments de Ta Très Sainte Mère et de Saint Joseph

quand ils T’ont perdu au temple de Jérusalem,

aux sentiments de Ta Sainte mère quand elle Te reçut, sans vie, au pied de la Croix.

Que ce jeûne eucharistique me fasse communier aux souffrances de Ton Corps mystique, l’Église,

partout dans le monde où les persécutions, ou l’absence de prêtres, font obstacle à toute vie sacramentelle.

Que ce jeûne sacramentel me fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour

et pas un dû en vue de mon confort spirituel.

Que ce jeûne eucharistique soit une réparation pour toutes les fois où je T’ai reçu dans un cœur mal préparé,

avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce.

Que ce jeûne sacramentel creuse toujours davantage ma faim de Te recevoir réellement et substantiellement avec Ton corps,

Ton sang, Ton âme et Ta divinité lorsque les circonstances me le permettront.

Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans nos épreuves.
Maranatha, viens Seigneur Jésus. »

 

Prière de communion spirituelle de S. Alphonse de Liguori

Mon Jésus,

Je crois que tu es réellement présent dans le Très Saint Sacrement de l’autel.

Je t’aime plus que tout

et je te désire dans mon âme.

Puisque je ne peux pas te recevoir sacramentellement maintenant,

viens au moins spirituellement dans mon cœur.

Et comme tu es déjà venu,

je t’embrasse et je m’unis tout entier à toi.

Ne permets pas que je sois jamais séparé de toi.

Traduction d’Hélène Ginabat (avril 02, 2020)

 

Que se passe-t-il, Seigneur ?

Les rues sont désertes, les bus presque vides,
Pour sortir de chez moi, il me faut présenter une attestation.
Et dans la rue, nous nous tenons à distance les uns des autres.
Que passe-t-il, Seigneur ?
Qu’il est difficile de rester chez soi, confinés,
Pour ne pas nous contaminer les uns les autres.
Invisible, l’ennemi est d’autant plus menaçant.
Que se passe-t-il, Seigneur ?
Les bises chaleureuses, les poignées de main,
la cohue du marché me manquent.
Donne-moi d’être créatif, Seigneur,
Rends-moi attentifs à ceux qui souffrent, plus que moi, de la solitude.
Un coup de fil, un mail, un sourire, des bravos aux fenêtres,
Tous ces gestes d’amitiés et de solidarité ont tant de prix à tes yeux !

 

Dieu notre Père, Seigneur et maître de l’univers,

Toujours attentif à la clameur de ceux qui t’invoquent,
Nous savons que tu restes proche de nous dans nos difficultés et joies quotidiennes.
C’est pourquoi, devant cette pandémie de Coronavirus qui secoue notre monde,
Nous recourrons à toi avec foi et confiance.
Nous t’implorons aujourd’hui pour que triomphent la foi sur la peur,
La solidarité sur l’égoïsme, la vie sur la mort.
Donne ton Esprit aux chercheurs pour qu’ils trouvent des parades à cette maladie.
Soutiens le courage et le dévouement des soignants.
Apporte espérance et guérison aux malades.
Fais sentir ta présence aux personnes isolées et inspire-nous
les moyens de leur manifester notre attention.
N’oublie pas aussi ceux qui sont touchés dans leurs activités économiques.
Donne-leur persévérance et multiplie les soutiens de tous ordres dont ils ont besoin.
Que ton Esprit nous donne d’être inventifs pour développer
des actions solidaires et une vie fraternelle dans cette situation inédite.
Toi, le Dieu de bonté et de tendresse, qui prend soin des petits et des pauvres, prends pitié de nous et de notre monde.

 

JE RESTE À LA MAISON, SEIGNEUR !

(prière d’un prêtre italien en quarantaine dont le frère prêtre est mort du covid-19)

 

Je reste à la maison, Seigneur ! 

Et aujourd’hui, je m’en rends compte,

tu m’as appris cela, demeurant obéissant au Père,

pendant trente ans dans la maison de Nazareth,

en attente de la grande mission.

 

Je reste à la maison, Seigneur,

et dans l’atelier de Joseph, ton gardien et le mien,

j’apprends à travailler, à obéir,

pour arrondir les angles de ma vie

et te préparer une œuvre d’art.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je sais que je ne suis pas seul

parce que Marie, comme toute mère,

est dans la pièce à côté, en train de faire des corvées

et de préparer le déjeuner

pour nous tous, la famille de Dieu.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien,

pour la santé de ma ville, de mes proches,

et pour le bien de mon frère, que tu as mis à côté de moi,

me demandant de m’en occuper dans le jardin de la vie.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans le silence de Nazareth,

je m’engage à prier, à lire, étudier, méditer,

être utile pour les petits travaux,

afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et le matin, je te remercie pour le nouveau jour que tu me donnes,

en essayant de ne pas la gâcher et l’accueillir avec émerveillement,

comme un cadeau et une surprise de Pâques.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et à midi, je recevrai la salutation de l’ange,

je me rendrai utile pour l’amour,

en communion avec toi qui t’es fait chair pour habiter parmi nous ;

et, fatigué par le voyage, assoiffé,

je te rencontrerai au puits de Jacob,

et assoiffé d’amour sur la Croix.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et si le soir me prend la mélancolie,

je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs :

reste avec nous, le soir est arrivé et le soleil se couche.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans la nuit, en communion de prière avec les nombreux malades,

les personnes seules et tous les soignants,

j’attendrai l’aurore pour chanter à nouveau ta miséricorde

et dire à tout le monde que, dans les tempêtes, tu as été mon refuge.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je ne me sens pas seul et abandonné, parce que tu me l’as dit :

je suis avec vous tous les jours.

Oui, et surtout en ces jours de confusion, ô Seigneur, dans lesquels,

si ma présence n’est pas nécessaire,

je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.

Amen.

 

Prière à Marie pour les vocations.

Marie, Mère du oui,
Apprends-nous à goûter la brise légère
De l’Esprit qui travaille en nous.
 Aide-nous à retrouver le chemin de l’intériorité pour mûrir
nos engagements et nos choix avec un intense désir de sainteté.
Marie, mère de Jésus,
 Tu as écouté le timbre de sa voix et les battements de son cœur.
 Mets dans notre vie tes sentiments, ta docilité,
 ton silence qui écoute et transforme la Parole en choix de véritable liberté
Marie, Mère de l’Église,
 Intercède auprès du Père ; Qu’il dépose dans le cœur des jeunes
la semence de son appel et la joie de répondre.
 Qu’il éclaire et fortifie ceux qui sont appelés à se donner pleinement
sur le chemin du mariage, du sacerdoce et de la vie consacrée. Amen.

 

Prière du jour de Pâques

Qu’éclate la joie de pâques !
Qu’elle s’élève sur toute la terre
Comme une flamme dans la nuit et qu’elle illumine la vie de tous les hommes !
Jésus est plus fort que la mort !
Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle ruisselle sur toute la terre comme une eau vive qui calme la soif
Des chercheurs de vérité !
Jésus est vivant pour toujours !
Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle soit distribuée à toute la terre comme du pain
Qui apaise la faim de ceux qui tendent les mains !
Jésus est le sauveur de tous les hommes !
Qu’éclatent la joie de Pâques !
Qu’elle résonne et carillonne sur toute la terre
Comme un chant d’allégresse, comme la Bonne Nouvelle
Qui redonne espoir aux enfants de Dieu !
Jésus est ressuscité !

RAMEAUX

Prendre un rameau est une invitation adressée au Christ : « Viens ! Tu peux franchir les portes de la ville. Ce que tu dis et ce que Tu fais, je le mets dans ma vie, car je crois que Tu es Dieu, venu m’inviter à être heureux.»

Prendre un rameau, c’est prendre la décision de sortir à la suite de Jésus. C’est une démarche libre.  C’est un geste de croyant.  Un choix.

Venir chercher un rameau,le prendre, le tenir en main et le garder bien en vue à la maison, c’est décider d’ouvrir la porte à l’Évangile et d’accueillir Dieu par des gestes concrets, à l’égard de nos frères chaque jour.

 
ROUTE  DE CARÊME
Seigneur Dieu, depuis le jour de notre baptême,
nous cheminons avec Toi.
Tu es l’ami de nos jours de soleil et de nos nuits de brouillard,
C’est toi que nous avons choisis,
aide-nous à t’aimer et à te rester fidèles !
Toi, jamais tu ne nous abandonnes,
tu es la lumière qui nous éclaire,
même au creux des ténèbres.
Tu es la source qui rafraîchit,
qui coule en nous et nous redonne vie.
Ton amour pour nous est si grand que même la mort ne t’arrête pas.
Tu es le chemin, tu es la vie nouvelle !
Donne-nous, Seigneur, sur notre route de Carême
D’oser vivre Ta parole, celle qui donne vie,
celle qui ouvre l’horizon
Celle qui repousse les ténèbres, celle qui met l’homme debout.
Donne-nous, Seigneur, sur notre route de Carême,
D’oser partager  ta parole avec humilité et vérité.

 

TU NOUS APPELLES A AVANCER AU LARGE

Jésus, Fils de Dieu,
En qui demeure la plénitude de la divinité,
Tu appelles tous les baptisés “à avancer au large”,
En parcourant le chemin de la sainteté.
Suscite dans les cœurs des jeunes le désir
d’être des témoins de la puissance de ton amour
dans le monde d’aujourd’hui.
Remplis-les de ton Esprit de force et de prudence,
pour qu’ils soient capables de découvrir la pleine vérité
sur eux-mêmes et leur vocation propre.
Saint Jean-Paul II

FAIS DE NOUS DES VEILLEURS

Seigneur, 
En ce début de l’Avent , 
viens réveiller notre cœur alourdi, 
secouer notre torpeur spirituelle.
Donne-nous d’écouter à nouveau
les murmures de ton Esprit qui en nous prie, veille, espère.
Seigneur, 
Ravive notre attente, 
la vigilance active de notre foi 
afin de nous engager partout
où la vie est bafouée,
l’amour piétiné,
l’espérance menacée, l’homme méprisé.
Seigneur,
En ce temps de l’Avent, 
fais de nous des veilleurs
 qui préparent et hâtent l’avènement
et le triomphe ultime de ton Royaume, 
celui du règne de l’Amour.
 
 
LE TEMPS D’AIMER
Seigneur, maître du temps,
fais que je sois toujours prêt
à Te donner le temps
que Tu m’as donné.
Seigneur, maître du temps,
aide-moi à trouver chaque jour
le temps de Te rencontrer
et le temps d’écouter les autres,
le temps d’admirer
et le temps de respirer,
le temps de me taire
et le temps de m’arrêter,
le temps de sourire
et le temps de remercier,
le temps de réfléchir
et le temps de pardonner,
le temps d’aimer
et le temps de prier,
Seigneur, maître du temps,
je Te donne toutes
les heures de cette journée
et tous les jours de ma vie
jusqu’au moment où j’aurai fini
mon temps sur la terre.
Jean-Pierre Dubois-Dumée
 
SAINTS DU QUOTIDIEN
 
SEIGNEUR JÉSUS,
Quand on parlait des saints,
autrefois, on admirait et on avait peur.
Tant de pénitences et de souffrances,
 
tant de faits extraordinaires.
Quels géants !
Et puis, un jour,
avec la “petite voie” de Thérèse,
on s’est dit : “Moi aussi, je peux devenir un saint”.
Mais on cherchait quand même des choses en marge de la vie.
Maintenant, on voit mieux que,
le chantier de la sainteté, c’est la vie quotidienne.
Avec mon travail, ma famille, ma santé,
mes problèmes, dans ma vie très modeste,
je dois devenir celui qui trouve toujours le moyen d’aimer.
Aide-moi à mieux accepter ma vie,
à mieux la regarder,
à la fouiller pour voir comment, là-dedans, il y a l’Évangile à vivre.
Je te prie aujourd’hui
pour que naissent partout des saints de la vie quotidienne.
 
FORTIFIE L’HOMME INTÉRIEUR
Viens, Esprit Saint, viens m’apprendre à me taire,
à faire du silence une prière,
à laisser pousser les racines de mon cœur,
à devenir un arbre qui porte des fruits
pour tous les hommes qui ont faim et soif d’amour.
 
Viens, Esprit-Saint, donne-moi la force de pouvoir encore m’arrêter,
pour écouter le murmure de la Parole de Vie,
Loin de la drogue du bruit, de la valse des mots;
fais de moi un arbre solidement planté,
près d’un cours d’eau et qui porte fruit.
 
Viens, Esprit Saint, apprends-moi à prier,
à prendre racine en profondeur,
à rejoindre les nappes souterraines de mon cœur,
à écouter la chanson secrète qui me poursuit
 
afin que je sache accueillir ton amour.
qui gardera vert le feuillage de ma vie.
Viens, Esprit-Saint, fortifie en moi l’homme intérieur,
que par la foi, le Christ habite en mon cœur,
enracine-moi en Dieu, jour après jour,
afin que les fruits de ma vie aient le goût de son Amour  !
Michel Hubaut
 

” Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation;

l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.” (Mt 26, 41)

 “Je renouvelle à tous l’invitation à prier le chapelet tous les jours, […] pour repousser les attaques du diable qui veut diviser l’Église.” (Pape François). 

A lire  : Lettre du Pape François au Peuple de Dieu.